Vous Êtes Tourisme La réouverture du Tassili de l’Ahaggar aux touristes nationaux et étrangers

 

cartes de visite Algérie

Mardi, 18 Octobre 2011 13:37    Lu : 5466

La réouverture du Tassili de l’Ahaggar aux touristes nationaux et étrangers

Le Soir d'Algérie

tassili et le hoggar algérienLa saison touristique dans le sud du pays sera-telle sauvée cette année ? C’est du moins le souhait des professionnels qui se réjouissent de l’annonce de la réouverture du Tassili de l’Ahaggar aux touristes nationaux et étrangers.
Nawal Imès Alger (Le Soir) - Après deux années de pertes sèches induites par l’interdiction du Tassili aux touristes pour raisons sécuritaires, les agences de voyages espèrent une saison touristique moins maigre. Bachir Djeribi, le président du Syndicat national des agences de voyages, expliquait hier qu’après deux saisons blanches et beaucoup de pertes, l’espoir était revenu aux agences spécialisées dans le tourisme saharien. La nouvelle a suscité l’intérêt des habitués du Sud algérien.

La destination aurait, dit-il, pu être mieux promue si la décision de réouverture avait été prise plus tôt de manière à permettre aux tour operators de réintroduire cette destination sur leurs catalogues. Le président du Syndicat national des agences de voyages estime que l’argument sécuritaire n’était plus de mise. Les touristes étrangers, affirme- t-il, ne sont pas escortés par les gendarmes sauf s’il s’agit d’une délégation officielle. Bachir Djeribi est optimiste et pense que le développement du tourisme passera inexorablement par le tourisme saharien. Pour y arriver, il pose cependant des préalables. Il considère en effet anachronique qu’en Algérie, les hôtels affichent les mêmes tarifs toute l’année sans prendre en compte les hautes ou les basses saisons ni proposer des tarifs de groupe ou spécial étudiants par exemple. Il propose également la légalisation de l’hébergement chez l’habitant, l’amélioration des prestations de service et la formation du personnel au niveau des hôtels et des établissements de restauration. Bachir Djeribi espère que le projet de rénovation de neuf hôtels dans le Sud relancera l’activité car, pense-t-il, c’est tout l’avenir du tourisme qui s’y joue, plaidant pour ce qu’il appelle «le tourisme d’élite» en opposition avec le tourisme de masse. Pour favoriser l’arrivée des touristes, le syndicat a réussi à conclure un accord avec le ministère des Affaires étrangères au sujet de l’octroi des visas.
Les groupes de touristes souhaitant faire un voyage en Algérie peuvent, grâce à une procédure simplifiée, obtenir leur visa en quatre jours. Le tourisme interne trouvera-t-il sa place ? Pour pousser l’Algérien à découvrir son pays, la question des prix des billets et des tarifs pratiqués par les hôtels constitue un frein à l’émergence d’un tourisme interne en dépit du potentiel existant.
N. I.

 

Sur les 1 074 agences de voyages existantes, seules 434 possèdent un agrément
Sur les 1 074 agences de voyages en activité, seules 434 d’entre elles possèdent un agrément en bonne et due forme. Les chiffres ont été révélés hier par Bachir Djeribi, président du Syndicat national des agences de voyages. Il expliquait que les agences n’ayant toujours pas reçu le sésame de la commission d’agrément relevant du ministère du Tourisme faisaient soit l’objet d’enquêtes de moralité ou nécessitaient pour leur agrément une vérification des documents au niveau local.

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Devenez fan de Algérie Links sur Facebook et suivez-nous sur