Vous Êtes Automobile Les concessionnaires dénoncent le «réseau informel transnational»

 

cartes de visite Algérie

Jeudi, 29 Septembre 2011 13:18    Lu : 8183

Les concessionnaires dénoncent le «réseau informel transnational»

webkhadamettes

Concessionaire réseau informelLes concessionnaires dénoncent le «réseau informel transnational». Les concessionnaires automobiles viennent de dénoncer le réseau de commerce «informel et transnational» de véhicule qui sévit depuis quelques mois sur notre marché.

 

Rencontré en marge de la conférence de presse tenue, mercredi, à la Safex, aux Pins Maritimes, relative au lancement de la 5eme édition du salon des véhicules industriels et utilitaire, les professionnels de l’automobile ont déclaré qu’il «est inconcevable qu’on facture des véhicules depuis un bureau installé au19 ème arrondissement à Paris et dire qu’on est un importateur de véhicules. C’est impensable».

Nos interlocuteurs soulignent que les textes de loi ne permettent pas de mettre dans la même facture plusieurs modèles de différentes marques mais assurent que ces importateurs profitent des largesses qu’offre la législation en terme fiscal du moment que ces véhicules sont importés à titre privé (pas d’homologation, pas de cartes jaunes,).

« Mais au même temps, ces gens là ouvrent des lettres de crédit au niveau des banques et profitent du taux de change officiel en devise, tout cela sans en posséder le document dit D10, ni passer par le service d’homologation », dénoncent-ils.

Pour les concessionnaires automobiles, ces véhicules, importés de France, ne sont pas adaptés à notre marché puisqu’ils n’ont pas fait l’objet d’un renforcement du système de refroidissement et de suspension et sont dotés des filtres à Particule. « Notre carburant qui possède un taux très élevé de souffre peut endommager cette pièce et le moteur avec » précisent-ils. Ces véhicules seront-ils pris en charge par les concessionnaires pour le SAV ?

«Nous ne pouvons les prendre en charge pour la simple raison que nous introduisons des véhicules qui sont adaptés à notre climat et à nos conditions de roulage et qui sont soigneusement étudiés par les ingénieurs de la maison mère», affirment ils.

Comment ces importateurs occasionnels qui ciblent les firmes et les modèles les plus sollicités par les clients algériens, procèdent-ils pour importer des dizaines sans susciter l’attention des différents de contrôle? «Nous n’avons aucune réponse, mais nous avons pris attache avec tous les services et toutes les administrations et seul les services des Douanes ont pris, pour le moment, des dispositions» diront-ils

5eme SIVI : Encore une absence de la SNVI

C’est ce dimanche que débutera la 5eme édition du salon des véhicules industriels et utilitaires à la Safex, un événement organisé conjointement entre la Safex et l’AC2A. Pas moins de 33 exposants ont manifesté leur souhait de participer à cet événement incontournable pour les poids lourds, remorques et engins. Et comme chaque année, la SNVI ne sera pas de la partie.

« Nous les avons invité mais nous ignorons les raisons de leur absence. Peut être qu’ils sont un carnet de commande chargé, dira Mohamed Bairi le président de l’AC2A. «Le SIVI est devenu donc un rendez-vous à ne pas manquer, un excellent forum où s’échangent les idées et les expériences. Il est aussi une plate-forme d’affaires qui a toujours valu le détour», peut-on lire sur le communiqué de la Safex. Le SIVI cette année sera donc ouvert de 11h00 à 18h30. Les stands et les espaces seront étendus sur plus de 15 000 m² mis à la disposition des exposants pour présenter des offres et prestations aux nombreux professionnels qui ne manqueront pas de s’enquérir des nouveautés et des éventuelles promotions.

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Devenez fan de Algérie Links sur Facebook et suivez-nous sur