Vous Êtes Automobile Décision interne de ne plus travailler avec les revendeurs

 

cartes de visite Algérie

Dimanche, 11 Septembre 2011 15:04    Lu : 3829

Décision interne de ne plus travailler avec les revendeurs

AC2ALes membres de l’AC2A s’organisent : Décision interne de ne plus travailler avec les revendeurs

Le marché de l’automobile algérien connait depuis quelques mois la montée en puissance du phénomène des revendeurs de véhicules neufs qui hantent les différents show-rooms et qui font un monopole en misant sur les modèles à succès. Cette pratique, encouragée par certains concessionnaires, eux mêmes, qui pénalise le client en premier lieu, ne devrait plus exister, du moins selon la dernière décision prise par les membres adhérents de l’Association des concessionnaires automobiles d’Algérie (AC2A), qui auraient décidé de mettre un terme à ce phénomène.

Conscients du danger imminent, les membres adhérents de l’AC2A ont donné des instructions aux commerciaux, via des décisions internes, de ne plus vendre plus d’un (01) véhicule de la même catégorie à la même personne, selon les informations recueillies dans les différents show-rooms de la capitale.

En ce sens, les concessionnaires veulent reprendre le contrôle et la maîtrise du processus de commande et de livraison et ont pris la décision de ne plus satisfaire les commandes globales de ces revendeurs.

Une façon, selon nos informations, de mettre un terme au règne des revendeurs et favoriser la vente directe aux clients pour éradiquer le phénomène de "pénurie" de véhicules neufs et assainir le réseau de distribution.

« Les concessionnaires ont contribué d’une manière involontaire à faire le lit de cette activité parasitaire. Il nous appartient aujourd’hui de fermer les portes à ces revendeurs, qui perturbent en définitive le bon fonctionnement du marché. Et je tiens à souligner ici que la course effrénée des concessionnaires vers les meilleures places du podium et la publication de chiffres de ventes faussent les données réelles du marché et suscitent l’attention de ces intermédiaires qui exploitent sans plus tarder le déséquilibre créé entre l’offre et la demande sur certains produits et aggravent encore davantage la situation », avait déclaré Mohamed Bairi,président de l’AC2A (Association des concessionnaires automobiles, sur les colonnes du quotidien Le Soir d’Algérie, en juillet dernier.

Cette décision de ne plus "travailler" avec les revendeurs réussira-t-elle à couper l’herbe sous les pieds à cette faune de prédateurs peu soucieux de la qualité de service et de l’intérêt du client ?

source: autoalgerie

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Devenez fan de Algérie Links sur Facebook et suivez-nous sur